Comment instaurer, ancrer et développer une pratique personnelle du Yoga ?

Instaurer une pratique personnelle est un moment clé dans la vie d’un pratiquant.


Ce moment où vous plantez une graine dans votre jardin dont vous allez prendre soin en l’arrosant régulièrement …


C’est une expérience, un processus, un chemin qu’il est bon et intéressant de vivre.

C’est un engagement auprès de soi et de l’étude du Yoga.


Que veut dire une pratique personnelle du Yoga ?


Comme vous pouvez le constater, je n’ai pas précisé la signification de « pratique personnelle » du Yoga. Ici pourtant, je sous-entends plutôt une pratique « physique » du Yoga, qui englobe plusieurs des 8 piliers du Yoga selon la philosophie de Patanjali : la pratique des postures (asanas), les exercices de contrôle de la respiration (pranayama), la méditation (dhyana) ou la concentration (dharana) mais également l’étude de cette philosophie.


Quelles sont les clés pour se lancer ?


  • S’engager et programmer

Prévoyez-vous d’assister à un cours de Yoga ? Programmez-vous de prendre un café avec un(e) ami(e) ?

De la même façon, apprenez à réserver ce moment pour vous dans votre emploi du temps, chaque jour, tous les 2 jours ou peut-être 2 fois par semaine pour commencer et s’y tenir.

Pour s’y tenir ? Ne pas se poser de questions et s’installer sur son tapis.


  • Commencer par un petit temps de pratique

En effet, se fixer de petits objectifs permet de garantir des objectifs durables. Dans la pratique du Yoga, la régularité et la constance sont essentielles pour cheminer. Ainsi, pratiquer 10 min par jour est déjà un grand pas ! 10 min c’est à la fois beaucoup - je vous assure qu’on en fait des choses sur son tapis en 10min ! - et rien - car on trouve facilement 10 min dans la journée.

Et si demain vous décidiez de passer 10 min en moins sur votre portable ou dans votre lit ?



  • Créer un cadre

Réfléchir en amont à ses conditions idéales est un atout important pour installer une pratique. Posez-vous les bonnes questions.


Pratiquer le matin ou le soir ? En silence ou en musique ? A la maison ou dans un autre lieu ? En autonomie ou de manière guidée ?


Seul(e) vous pouvez le définir. Bien sur, en fonction de votre énergie et humeur du moment, ce cadre n’est pas figé. De plus, au fur et à mesure de votre pratique, il va évoluer. En expérimentant et en pratiquant, vous allez affiner vos envies et vos besoins.


Plein d’aides sont à votre disposition : des vidéos Youtube, des playlist de musiques, des livres et des magasines proposant des séquences, une pratique partagée avec des copines, …

C'est promis, je vous écrirai quelques recommandations dans un prochain post ;).


  • Ritualiser sa pratique

Cela permet de conditionner son cerveau et de lui donner le signal et donc de se préparer.

Allumer de l’encens, ou un diffuseur d’huiles essentielles, se préparer une boisson chaude, mettre sa tenue de Yoga préférée (préparée la veille si vous pratiquez au réveil), prévoir son espace dédié et y dérouler son tapis, … sont autant d’actions possibles pour déclencher l’envie de pratiquer.


  • S’écouter et faire preuve de bienveillance


Ahimsa la non-violence est un des premiers principes du Yoga. Alors, si vous ne vous sentez pas de pratiquer ce jour-là ou bien si vous êtes malade, fatigué, respectez-vous et acceptez de remettre en question ce que vous aviez prévu. Ainsi, vous pratiquerez le Yoga, celui qui consiste à vous écouter, à vous respecter. Vous pouvez également remplacer ce temps par la lecture d’un texte de Yoga ou bien l’étude d’une posture ou d’une pratique de pranayama.




Et comme me l’a toujours dit ma chère professeure Vanessa :

« Monter sur son tapis et faire une respiration, c’est déjà une pratique. »

Alors ? Qui se lance dans une pratique personnelle à la maison ?


150 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout